Disponible en: Partager l'article

Positive Agritude: intégration sociale à travers l’agriculture

Un projet de réhabilitation des personnes vulnérables dans l'agriculture reçoit du financement de la Commission européenne
  • mercredi 12 décembre 2018 19h30, -
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium sheep 298650 640
Source: Pixabay

Un projet financé par la Commission européenne et intitulé «Positive Agritude : Du vert pour aller mieux» s'inscrit dans une longue tradition belge d'intégration des personnes handicapées par le biais de l'agriculture. L'agriculture sociale consiste à fournir de petits emplois bénévoles aux personnes handicapées dans les exploitations agricoles, facilitant ainsi leur intégration sociale.

Un hôpital spécialisé de Wallonie a bénéficié d'un financement européen pour un tel projet, qui se déroulera entre 2017 et 2019 à Lierneux, au sud-est de Liège. Le centre hospitalier de Lierneux a été fondé en 1884 et est réputé pour son travail en psychiatrie, mais fournit des services en santé mentale, en gériatrie, en réadaptation et en hébergement pour personnes âgées aussi.

Le bilan du projet à ce jour montre que 13 agriculteurs ont participé au programme et travaillent dans 12 fermes connectées au total. Le travail prend un jour par semaine et est supervisé et facilité par deux représentants du personnel de l'hôpital, recrutés en 2017 pour le projet.

Outre les avantages de l'intégration sociale pour les personnes handicapées, les agriculteurs bénéficient-ils aussi d'un résultat positif: ils reçoivent non seulement un assistant, mais également une compagnie et une opportunité de transférer le savoir-faire, évitant ainsi la solitude. À travers des activités ordinaires telles que l’alimentation, le nettoyage, la taille d’une haie, les participants entrent en contact avec la nature et par ailleurs forment des amitiés.

Le projet a des objectifs à long terme, qui devraient être atteints jusqu'en 2022, notamment la création d'un réseau durable de fermes participantes, la conception d'un programme de tutorat spécialement adapté en coopération avec des partenaires agricoles et la valorisation de l'agriculture sociale en Wallonie.

Le projet est financé par le ENDR à hauteur de 258 037,50 euros et par un financement national / régional de 233 462,50 euros.

Source : ENRD