image
2

Two autonomous shuttle buses will connect the railway station with the business district, Source: City of Rueil-Malmaison

Rueil-Malmaison démarre une première expérimentation de navette autonome sur route

Rueil-Malmaison démarre une première expérimentation de navette autonome sur route

Elle relie Mobipôle et le quartier d’affaires

Le 2 février, Rueil-Malmaison a lancé une expérimentation dans domaine de la mobilité durable. Pendant une période de six à douze mois, la ville testera un véhicule électrique autonome sur route ouverte.

Dans le cadre de l’essai, deux navettes emmèneront des employés de la gare au quartier d’affaires. Si l’expérimentation est jugée satisfaisante, l'itinéraire peut s'ouvrir à plus d'utilisateurs.

Rueil explore des alternatives de mobilité innovantes et durables

La ville de Rueil-Malmaison et Arval, filiale de BNP Paribas, ont lancé hier un partenariat passionnant pour la mobilité intelligente et durable. Patrick Ollier, maire de la ville et président de la Métropole du Grand Paris, a personnellement assisté à l'événement.

À partir de février, pour une durée allant jusqu'à un an, deux navettes EVAA (EVAA signifie Expérimentation de véhicules autonomes d'Arval), exploreront les possibilités d'ouvrir un véritable itinéraire de navette autonome. L’objectif est de fluidifier le trafic automobile et d’améliorer la desserte des entreprises du quartier d’affaires depuis le RER.

Chacun des deux véhicules participant à l'essai transportera jusqu'à 12 employés d'Arval de Mobipôle au site de l'entreprise, situé dans le quartier d'affaires de Rueil-sur-Seine. Même si la navette fonctionne de manière autonome, un opérateur sera présent à tout moment pour accueillir les passagers et assurer une sécurité optimale.

La navette est capable de se déplacer dans pratiquement toutes les conditions météorologiques (de -15 à 45 degrés Celsius), à une vitesse maximale de 20 kilomètres par heure. Dotée d'une rampe d'accès électrique automatisée et intégrée, elle peut également accueillir des personnes en situation de handicap.

La ville apportera au total 180 000 euros à l'expérimentation, sans compter les aménagements de voirie nécessaires, avec une contribution de la Métropole du Grand Paris à hauteur de 40 000 euros.

De son côté, la RATP apportera son savoir-faire et gérera les navettes au quotidien. Le constructeur Easymile supervisera leurs aspects techniques.

En fonction du résultat de l'expérience, la Ville explorera la possibilité de développer l'utilisation de la navette autonome sur son territoire.

TheMayor.EU stands against fake news and disinformation. If you encounter such texts and materials online, contact us at info@themayor.eu

Newsletter

Back

Growing City

All

Smart City

All

Green City

All

Social City

All

New European Bauhaus

All

Interviews

All

Latest