image

Paris expérimente un concert participatif

Paris expérimente un concert participatif

Après Barcelone et plusieurs villes néerlandaises, le 29 mai Paris teste la préparation d’événementiels dans le cadre d’une étude scientifique

Désireuses de tester les conditions pour la relance d'activités culturelles d'envergure, les autorités parisiennes ont annoncé cette semaine qu'elles vont expérimenter un événement musical participatif. Suite à des essais similaires plus tôt cette année à Barcelone et dans plusieurs villes néerlandaises, le 29 mai 2021, un concert live aura lieu à l'Accor Arena, à Paris, sous le slogan Ambition Live Again (l'ambition revit).

L'événement apportera de la joie non seulement à ses spectateurs, mais aussi aux scientifiques : il représentera une véritable étude scientifique, chargée d'évaluer les risques de transmission du COVID-19 dans un cadre de concert réaliste. À savoir - lors d'un rassemblement à grande échelle de personnes debout n'observant pas la distanciation et dans un espace fermé.

Le test PCR de masse pourrait être la solution à la reprise des événements

Le concert expérimental est le fruit de la collaboration entre PRODISS (le syndicat national du spectacle musical et de variété), AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris), soutenu par la Ville de Paris. Cette dernière met à disposition une salle à l'Accor Arena, propriété de la ville, établissement emblématique de la culture, du sport et de l'événementiel. Avec ses dimensions, son système de ventilation et ses équipements, le lieu de l'événement est censé répondre parfaitement aux exigences de sécurité tout en garantissant la qualité des résultats scientifiques.

L'événement est en fait et avant tout une expérience scientifique, s'appuyant sur une étude préliminaire promue par AP-HP nommée SPRING. L'abréviation vient de l’Anglais et signifie Étude sur la prévention de la transmission du SRAS-CoV-2 lors d'un grand événement de rassemblement en intérieur. L'hypothèse principale de l'étude, selon le site de l'événement, est « qu’un test de dépistage négatif au SARS-CoV-2 en amont du concert permet de limiter considérablement le risque de générer des foyers infectieux de transmission ».

Le risque de contamination sera évalué en comparaison entre deux scénarios - un concert et un groupe de contrôle. Un premier groupe de 5 000 personnes assistera au concert, debout et masqué, mais sans prendre de distance. Un deuxième groupe contrôle, composé de 2 500 personnes, n'assistera pas au concert.

Les deux groupes subiront deux tests PCR 3 jours avant le concert et 7 jours après. Les scientifiques analyseront ensuite les résultats et détermineront les risques de contamination.

Les résultats de l'étude seront publiés au cours de l’été et seront ultérieurement utilisés pour améliorer les protocoles de santé pour ce type d'événements et pourraient entraîner une reprise plus rapide des événements de masse.

Les inscriptions pour le concert test ouvriront prochainement, sur le site de l'événement Ambition Live Again. Cependant, les candidats à l'étude doivent savoir qu'en acceptant de participer, ils acceptent également la possibilité de faire partie du groupe contrôle et, par conséquent, de ne pas pouvoir assister au concert le soir du 29 mai.

Newsletter

Retour

Croissance urbaine

Tout

Ville intelligente

Tout

Ville verte

Tout

Ville sociale

Tout

Nouveau Bauhaus européen

Tout

Entretien

Tout

Dernières nouvelles