image
5

Toulouse expérimente une navette électrique autonome sur route ouverte

Toulouse expérimente une navette électrique autonome sur route ouverte

L'objectif est de démontrer sa sécurité et sa durabilité comme alternative de transport

Mardi, Toulouse Métropole a lancé une expérimentation de navette électrique autonome. Elle se déroulera sur le campus Santé du centre de recherche sur le cancer Oncopole, en complément du service de navette thermique existant, en tant qu’alternative « de dernier kilomètre ». L’expérimentation durera jusqu'à l'été 2022 et est considérée comme une étape majeure dans le développement des véhicules autonomes en Europe.

Résoudre le problème du dernier kilomètre

La Métropole de Toulouse a annoncé le 2 mars le lancement d'une navette électrique sans conducteur sur l'un des campus du futur Oncopole, en présence du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. Pour cette expérimentation, la Métropole s'associe à EasyMile (une start-up qui développe des véhicules électriques autonomes financée par Alstom) et à l'IUCT, le Centre Universitaire de Recherche sur le Cancer de Toulouse. L'objectif est de démontrer sa sécurité et sa durabilité en tant qu'alternative de transport, sur voie publique.

EasyMile a mené avec succès deux expériences autonomes à ce jour en France en 2017 et 2018, donc maintenant l'objectif est de connaitre la réaction du public face à cette technologie. Le service permettra la connexion entre le parking déporté et l'IUCT-Oncopole, comme alternative pour la partie finale et la plus difficile du trajet concernant le mode de transport.

Cette opération est au cœur de la stratégie nationale des véhicules autonomes et permet la mise en place d'un cadre législatif pour son déploiement sur routes ouvertes, informent les autorités locales. Elle est réalisée avec le concours des Investissements d’avenir de l’Etat confiés à l’ADEME dans le cadre de l'appel à projets EVRA (Expérimentation du Véhicule Routier Autonome), comme l'une des treize expériences nationales.

Caractéristiques techniques

La navette EasyMile de 3ème génération sera équipée d'une rampe PRM électrique intégrée. Cette expérimentation apportera de fortes garanties en termes de sécurité :

  • Déploiement graduel avec la présence d'un opérateur à bord durant les 6 premiers mois
  • Présence humaine sur le site même durant les phases sans opérateur à bord
  • Site équipé de 3 caméras de vidéosurveillance
  • Dispositif d'éclairage intelligent pour améliorer le ressenti des usagers
  • Une navette embarquant une gamme complète de capteurs (LIDARS, caméras, GPS, IMU, odométrie) et une technologie logicielle éprouvée permettant une navigation sûre et fiable.

L'essai passera par trois phases, avec et sans opérateur à bord, pour se terminer durant l'été 2022.

TheMayor.EU stands against fake news and disinformation. If you encounter such texts and materials online, contact us at info@themayor.eu

Newsletter

Retour

Croissance urbaine

Tout

Ville intelligente

Tout

Ville verte

Tout

Ville sociale

Tout

Nouveau Bauhaus européen

Tout

Entretien

Tout

Dernières nouvelles