Disponible en: Partager l'article

Des villes belges offrent des jeux aux enfants vulnérables pendant le confinement

Parce que chaque enfant mérite de passer son temps de manière significative

  • vendredi 10 avril 2020 14h30
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium game packages city of ghent
Source: City of Ghent

Le confinement causé par le coronavirus est une période particulièrement difficile pour les parents. En plus, le gouvernement fédéral de la Belgique a prolongé les mesures contre la pandémie coronavirus jusqu'au 19 avril. Heureusement, des villes de Flandre sont venues à la rescousse avec des kits de jeu gratuits pour les enfants des familles vulnérables.

Aider les plus démunis

Les écoles, les terrains de jeux et les parcs étant fermés, les enfants sont contraints de rester à la maison, privés de moyens essentiels de socialisation et de loisir. Cette situation est difficile pour chaque famille, mais surtout pour ceux de revenus modestes. Ces derniers ont souvent du mal à s'assurer que leurs enfants passent leur temps libre de la manière la plus significative, faute de moyens.

Heureusement, certaines villes belges se sont mobilisées afin de changer cela, en proposant aux familles à faible revenu des kits de jeux. Par exemple, au début des vacances de Pâques, la ville de Gand a distribué 1 500 de ces kits gratuitement. Il s'agit notamment de kits de l'artisanat, des jeux, des livres. Ils ont été collectés par les coordinateurs des différents districts scolaires communautaires et préparés conjointement par des bénévoles, des prestataires de services locaux et les autorités de la ville.

Louvain, pour sa part, offre du matériel de jeu neuf et d'occasion. Le contenu des kits est élaboré par des employés et des bénévoles de la ville et livrés aux familles vulnérables à la maison. Il s'agit notamment de kits de construction, de jeux de société, d'activités éducatives, de livres et de bandes dessinées.

L'objectif des initiatives locales est de permettre à tout enfant de s'amuser pendant la saison des vacances malgré la situation extraordinaire d'isolement social. Grâce à cette mesure, les villes veulent réduire les effets des inégalités de revenu qui sont renforcés par la situation pandémique.

Coronavirus en Belgique

Jusqu'au 8 avril, 23 403 cas d'infection à Covid-19 ont été détectés en Belgique (info-coronavirus.be). Jusqu'à ce que l'isolement social imposé par le gouvernement soit terminé, les citoyens doivent rester à la maison, sauf pour aller travailler, faire les courses, aller à la banque, consulter un médecin ou aider des personnes vulnérables.



TheMayor.EU est contre les fausses nouvelles et la désinformation. Si vous trouvez de tels textes et documents en ligne, contactez-nous à info@themayor.eu