Disponible en: Partager l'article

La France pourrait bientôt retirer les pièces de 1 et 2 centimes

La Belgique l'a fait au début du mois, après la Finlande, les Pays-Bas, l'Irlande et l'Italie
  • mardi 10 décembre 2019 14h30
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium coin 2357072 1920

Les paiements en espèces deviennent progressivement plus faciles en Europe occidentale. Depuis début décembre, il n'est plus possible de payer des montants en espèces comme 3,22 ou 5,99 euros lorsque vous faites des courses en Belgique. Au lieu de cela, les commerçants est obligé d'arrondir le montant de l'achat total à 0,5. Ainsi, dans le premier cas, il vous sera demandé de payer 3,20 et dans le second - 6 euros. Cela se fait dans un effort pour éliminer progressivement les pièces de 1 et 2 eurocents.

Réduire les dépenses tout en simplifiant l'expérience client

La raison pour laquelle ce nouveau système a trouvé son application en Belgique et devient une tendance dans les pays de la zone euro est que les plus petites pièces de 1 et 2 centimes sont trop chères à produire, alors qu'elles n'ont presqu’aucune valeur pour les clients et ne sont pas utilisées assez souvent. En effet, nos poches et nos sacs sont remplis de ces petites pièces de monnaie et nous recherchons désespérément des moyens créatifs de s'en débarrasser.

Ainsi, après l'entrée en vigueur de la nouvelle loi belge, si le montant total d'un achat se termine à 1,2, 6 ou 7 centimes d'euros, les commerçants arrondiraient au montant le plus bas. S'il se termine en 3,4, 8 ou 9 centimes d'euro, ils arrondiront au montant le plus élevé. Les clients peuvent toujours utiliser les 1 et 2 pièces restantes pour payer, mais ne les reçoivent jamais en échange de telles pièces de monnaie. Les commerçants sont bien sûr toujours libres de fixer les prix de leur choix même comme 9,99, sachant que le client sera facturé 10 euros. De plus, les montants exacts peuvent toujours être payés par carte ou par chèque.

Enfin, la France pourrait bientôt suivre son proche voisin. Comme le rapporte actu.fr, le Comité Action Publique 2022 envisage de mettre en œuvre plusieurs mesures susceptibles d'économiser environ 30 milliards d'euros à l'Etat avant 2022 visant à lutter contre la fraude fiscale. La suppression des 1 et 2 cents de la circulation en fait partie et pourrait signifier que la France va rejoindre la Finlande, les Pays-Bas, l'Irlande et l'Italie qui n'utilisent plus les plus petites pièces rouges.

Abonnez-vous à notre bulletin afin de recevoir l'actualité des villes européennes.