Le tourisme domestique peut sauver la saison au Luxembourg

En pleine crise sanitaire et économique, le Grand-Duché une destination attractive parmi ses résidents

  • lundi 07 septembre 2020 11h30
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium luxembourg 1164663 1920

Le tourisme domestique est devenu une véritable alternative pour les résidents du Luxembourg dans le contexte de la pandémie de coronavirus - c'est la conclusion de l’évaluation intermédiaire de la saison par le Ministère du Tourisme.

Bien que l'industrie soit toujours dans une situation critique, le tourisme domestique semble être à la hausse d’une manière durable. Dans ce contexte, la résilience et l'innovation du secteur, ainsi que plusieurs actions coordonnées au niveau national ont empêché la situation critique de se transformer en catastrophe totale.

Un petit coup de pouce pour le tourisme domestique peut donner des résultats durables

Le 1er septembre, lors de la visite du site de Baggerweier à Remerschen, le Premier ministre, Xavier Bettel et le ministre du Tourisme, Lex Delles ont rendu public le bilan intermédiaire de la saison touristique. Les résultats confirment ce qui est clair pour beaucoup: les entreprises touristiques ne sont pas encore sorties de la crise. Tous les hébergements payants, les nuitées ainsi que les arrivées ont reculé par rapport au premier semestre 2019.

Selon les sondages réalisés par Luxembourg for Tourism, l’hôtellerie et campings ont enregistré des annulations de séjours de la part de clients allemands et belges qui ont été en partie compensées par la présence fidèle de la clientèle néerlandaise et surtout par une augmentation du tourisme domestique qui semble être en plein essor.

62% des hôtels et même 86% des campings interrogés déclarent avoir accueilli davantage de résidents luxembourgeois. L’une des raisons en est le nouveau système de bons d'hébergement gratuits qui s'adressait à tous les résidents et frontaliers.

Le ministère du Tourisme y voit déjà un grand succès puisque près de 34 000 bons ont déjà été utilisés dans 234 établissements d'hébergement différents. De plus, la page Internet 100 things to do créée dans le cadre de l'initiative a été consultée 309 000 fois. Les 700 000 bons, qui ont été distribués fin juillet, peuvent être utilisés jusqu'au 31 décembre.

Vacances à courte distance

Selon le ministre du Tourisme, le concept « Vakanz doheem » (vacances à la maison, du luxembourgeois) et les bons d'hébergement ont convaincu un grand nombre de résidents de considérer leur pays comme une véritable alternative. Désormais, a-t-il poursuivi, il est temps pour les prestataires sur le terrain de fidéliser ces nouveaux clients et de les transformer en ambassadeurs de la destination Luxembourg.

De son côté, le Premier ministre Xavier Bettel a exprimé sa gratitude pour l'engagement et le travail acharné des acteurs du domaine du tourisme ces derniers mois. Selon lui, échapper au quotidien du COVID et pouvoir faire des « Vakanz doheem » nous a tous permis de nous rappeler et de redécouvrir la beauté, la sérénité et la diversité de notre pays, de son paysage et de sa nature, dont nous pouvons être très fiers ».

Enfin, à en juger par les recherches de plus en plus nombreuses sur Internet pour une accommodation touristique domestique, le ministère conclut qu'au lieu de changer profondément les préférences des voyageurs, la pandémie a accéléré les phénomènes touristiques existants. Les années à venir, suppose le ministère, seront ainsi caractérisées par de nouvelles opportunités, notamment en termes de numérisation, de qualité, de produits innovants et de personnalisation.



TheMayor.EU est contre les fausses nouvelles et la désinformation. Si vous trouvez de tels textes et documents en ligne, contactez-nous à info@themayor.eu