Disponible en: Partager l'article

Les villes les plus chères d'un monde touché par le COVID-19 révélées

Deux d'entre eux sont dans l'UE, selon The Economist Intelligence Unit

  • mercredi 18 novembre 2020 19h30
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium paris 1768702 1920

La nouvelle édition du rapport sur le coût de la vie dans le monde vient d'être publiée par l'Economist Intelligence Unit. Cette fois, il montre l'incidence de la pandémie de COVID-19 sur le coût de la vie dans environ 130 villes à travers le monde depuis le début de l'année. Contrairement aux années précédentes, le classement 2020 est dominé par des villes européennes.

Deux villes de l'UE parmi les plus chères du monde

Il y a un changement notable du coût de la vie dans les villes, selon l'analyse réalisé par The Economist. Cette année, le palmarès est dominé non seulement par Hong Kong, qui occupe la première place depuis un an, mais aussi par Paris et Zurich. Les trois villes se partagent ainsi les trois premières places avec 103 points.

Les métropoles européennes ont dépassé Singapour (102) et Osaka (101), qui ont pris respectivement les 4ème et 5ème places. Cet effet est en grande partie dû à la pandémie de coronavirus, qui a provoqué l'exode des travailleurs étrangers. Les conclusions du rapport, résumées par CNBC, indiquent que l’avènement de Zurich et de Paris est également dû au renforcement du franc suisse et de l’euro, tandis que le dollar américain s’est affaibli.

Par conséquent, le classement des dix villes les plus chères pour 2020 est le suivant :

  1. Zurich, Suisse - 103
  2. Paris, France - 103
  3. Hong Kong, Chine - 103
  4. Singapour, Singapour - 102
  5. Osaka, Japon - 101
  6. Tel Aviv, Israël - 101
  7. Genève, Suisse - 100
  8. New York, États-Unis - 100
  9. Copenhague, Danemark - 96
  10. Los Angeles, États-Unis - 96

Ensuite, l'analyse des prix à la consommation indique qu'il n'y a pas eu de changements significatifs des prix de la plupart des biens et services au cours de l'année, à l'exception de certaines catégories. Les victimes du COVID-19 sont donc des vêtements et des loisirs, qui ont vu leurs prix le plus chutter.

Finalement, il n'y a pas une seule ville européenne parmi les cinq moins chères, analysées par The Economist.



TheMayor.EU est contre les fausses nouvelles et la désinformation. Si vous trouvez de tels textes et documents en ligne, contactez-nous à info@themayor.eu