Disponible en: Partager l'article

Paris introduit de nouvelles règles pour les e-scooters

Voyez ce qui peut vous coûter une amende de 1500 euros
  • dimanche 03 novembre 2019 20h00
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium e scooter 4496668 1920

Paris a mis en place une réglementation plus stricte concernant les engins de déplacement personnel motorisés (EDPMs). Les nouvelles limitations, en vigueur depuis la semaine dernière, concernent les scooters électriques, les monocycles électriques (gyroroues) et les hoverboards. Suite à un décret publié au Journal officiel du 25 octobre, ils sont soumis au Code de la route.

Les nouvelles règles sont plus précises, comme la Ville de Paris le souhaitait et sont considérées comme une étape importante dans le domaine de la réglementation des scooters électriques. Voici ce que vous devez savoir sur la conduite d’un tel véhicule dans la capitale française.

Limites de vitesse et de circulation

La vitesse maximale autorisée pour toutes ces machines est fixée à 25 kilomètres à l'heure, comme celle qui existe pour les vélos à assistance électrique. Si vous ne respectez pas cette limite, vous vous exposez à une amende maximale de 1500 euros.

La circulation de ces véhicules est limitée aux pistes cyclables et aux routes où la circulation maximale ne dépasse pas 50 km / h. La conduite sur les trottoirs est strictement interdite et passable d'une amende de 135 euros.

Mesures de protection requises

Comme pour les vélos, les scooters doivent être équipés de feux avant et arrière, d'un avertisseur sonore et d'un catadioptre (un système rétro-réfléchissant). Il est également conseillé de porter un casque, un gilet réfléchissant (surtout la nuit ou par mauvaise visibilité) et de porter des gants.

Le conducteur doit avoir au moins 12 ans. Ne pas respecter cette règle peut entraîner une amende de 35 euros. Il est important de savoir que le port du casque audio est également interdit, de même que le transport d'autres passagers. Se déplacer à deux sur un scooter n’est pas autorisé et peut vous coûter 135 euros.

Où garer une trottinette

À Paris, pour éviter de gêner les piétons, les scooters électriques en libre-service n'ont plus le droit de se garer sur les trottoirs, les zones piétonnes et sur la chaussé depuis un arrêté de la Maire de Paris Anne Hidalgo de fin juillet de cette année. Vous pouvez vous garer gratuitement sur les places de stationnement payant pour véhicules motorisés et sur le stationnement de deux roues motorisées, ainsi que sur les 15 000 places dédiées au stationnement des scooters que la Ville met actuellement à disposition.

Abonnez-vous à notre bulletin afin de recevoir l'actualité des villes européennes.