Disponible en: Partager l'article

Perpignan est une ville ancrée dans le 21ème siècle, qui se développe

Conversation avec Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan depuis 10 ans et Président de la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée - 1ere partie
  • jeudi 07 novembre 2019 11h30
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium jean marc pujol on facebook
Source: ®Ville de Perpignan

Monsieur Pujol, vous êtes membre du Conseil Municipal depuis 30 ans et maire depuis 10 ans. Comment Perpignan a-t-il changé au cours de cette période ?

Depuis 2014, nous avons poursuivi le travail entrepris il y a plusieurs années maintenant, toujours dans l’objectif d’améliorer le cadre et les conditions de vie de chacun, en privilégiant la concertation, l’écoute. Des conseils de quartier aux réunions publiques, sans oublier les cafés citoyens, tous les projets au service de l’essor de Perpignan ont fait l’objet d’une consultation, permettant d’apporter à la fois plus de transparence à l’action municipale, mais aussi, de favoriser la démocratie participative.

Fidèles à nos engagements, aujourd’hui nous sommes en mesure de faire un point sur tout ce qui a été accompli, ce pourquoi les Perpignanais ont décidé de nous faire confiance, malgré un contexte financier toujours très contraint lié à la réduction des dotations de l’État et tout en affrontant les inattendus du quotidien.

En 2014, nous nous étions engagés à faire une antenne de l’université en cœur de ville : dans quelques semaines, plus de 500 étudiants investiront le campus Mailly, un campus à taille humaine, dans le quartier Saint-Jacques. C’est une dynamique nouvelle qui s’engage et qui va avoir des répercussions non seulement économiques, mais aussi sociétales. Un projet de grande envergure pour lequel de nombreux paramètres ont dû être pris en compte afin de répondre aux besoins légitimes des étudiants, enseignants et personnels de l’Université.

Nous avons mis en œuvre tous nos moyens afin de répondre point par point à leurs inquiétudes et leurs demandes, ainsi qu’à celles des commerçants et riverains, car c’est au final tout un quartier qui va renaître et bénéficier de cette installation. Autre chantier phare du centre-ville : la réouverture du nouveau musée d’art Hyacinthe Rigaud.

« L’héritage catalan constitue l’âme de notre ville »

A Perpignan, nous avons la chance de disposer d’un riche patrimoine monumental, religieux… Aussi, nous nous devons de le préserver pour le transmettre à notre tour aux générations futures. C’est pourquoi, nous avons entrepris au cours de ces dernières années, la rénovation des églises (Saint-Jacques, Saint-Matthieu, Notre Dame de la Réal) et des sites patrimoniaux (l’ancien Evêché, les abords du Campo Santo, la Casa Xanxo, le Couvent Sainte-Claire, etc.).

Cet héritage catalan est le fondement de nos actions car il constitue l’âme de notre ville, l’identité de ses habitants. Et les Perpignanais sont au centre de nos préoccupations ! Nous avons à cœur de poursuivre le développement de cette ville avec l’objectif constant d’en améliorer le confort et le cadre de vie, et garantir le bienêtre de tous.

Et cela passe par des investissements au niveau de l’aménagement urbain, je pense notamment à la requalification de nombreux grands axes routiers (boulevard Briand, avenue Joffre ou Torcatis, etc.), mais aussi des chaussées et des trottoirs, ou encore par la création de pistes cyclable et l’augmentation de l’offre en matière de stationnement (plus de 7000 places en centre-ville).

Toutes ces réalisations s’inscrivent dans notre démarche « bien-vivre » pour laquelle nous œuvrons au quotidien et à différents niveaux : en matière de propreté, avec un budget de 8 000 000 € consacré chaque année, nous optimisons nos moyens notamment en proposant un service « sur mesure » grâce à la décentralisation des antennes de quartier ; en termes d’environnement, avec de grands projets en cours tels que le réaménagement des berges de la Têt, du square Bir-Hakeim, des jardins de la Basse…, mais aussi, au sein des jardins et espaces-verts des quartiers, dans lesquels nous intervenons tour à tour pour les embellir…Des actions qui ont d’ailleurs valu à Perpignan d’être récompensée à plusieurs reprises pour son cadre de vie (label Écojardin, Perpignan 4 fleurs et Fleur d’or en 2015, label Cit’ergie…)

Et quel cadre ! Il est vrai que lorsque l’on se balade à Perpignan, il est appréciable de traverser ses petites rues authentiques, ses places méditerranéennes… Et pour que le charme de notre ville perdure, nous avons mis en place « l’action municipale façade », c’est-à-dire un accompagnement technique et financier permettant d’aider les propriétaires occupants et bailleurs, dans la rénovation de leur patrimoine.

Perpignan : une ville destination

Car le charme de notre ville séduit chaque année de plus en plus de visiteurs : aujourd’hui Perpignan est plus que jamais « une ville destination ». Avec des sites ouverts gratuitement toute l’année, mais aussi une programmation « Perpignan en scènes » qui s’intensifie au fil des saisons, elle s’inscrit comme l’une des destinations incontournables du Sud de la France.

D’ailleurs, son rayonnement dépasse les frontières et ce, à plusieurs niveaux. Sur le plan sportif, cette année Perpignan a accueilli de grandes compétions. La ville dispose d’infrastructures de qualité qui lui permettent d’accueillir de grandes compétitions, à l’image du skate-parc, dernière création en date venue compléter l’offre du parc des Sports rénové. D’ici 2020 c’est un complexe multisport qui viendra s’installer dans le secteur du haut Vernet.

Toutes ces structures accueillent également les associations perpignanaises ainsi que les élèves perpignanais. Car cette année encore, Perpignan comptabilisait plus de 10 200 écoliers dans les 61 écoles de la ville.

L’éducation est une priorité ! Favoriser la réussite scolaire, la diversité des modes d’apprentissage ; permettre l’élargissement de l’horizon culturel et éducatif, mais aussi une meilleure articulation entre les différents temps de vie de l’enfant… Tels sont les objectifs généraux de l’action municipale.

Voilà pourquoi nous avons souhaité revenir à la semaine à 4 jours, afin d’offrir des conditions optimales en matière d’éducation. Par ailleurs, chaque année, Perpignan évolue et avec elle, la densité de sa population, l’installation de nouvelles normes, etc. Ainsi, les structures scolaires nécessitent, avec le temps, de nombreuses rénovations et réhabilitations, mais aussi, avec les expansions de certaines zones urbaines, des réaménagements notamment en vue d’augmenter la capacité d’accueil au sein des groupes scolaires, tout en sécurisant les installations. Car la sécurité, c’est primordial !

D’ailleurs, nous avons augmenté l’effectif de policiers municipaux (147 aujourd’hui) ainsi que le nombre de caméras de vidéo protection sur l’ensemble du territoire, faisant alors de Perpignan la 2e ville de France avec la plus forte évolution d’effectif de policiers municipaux sur la période 2012/2015, la 4e ville de France pour le nombre de policiers municipaux par habitant et la 10e ville de France pour le nombre de policiers municipaux (source : Ministère de l’Intérieur 2015).

Une ville en perpétuel mouvement

Nous misons à chaque instant sur le développement de Perpignan et pour ce faire, nous nous donnons les moyens de nos ambitions ! Avec l’arrivée chaque année de nouveaux habitants, la construction de logements, mais aussi la restauration d’anciens monuments, le réaménagement des quartiers, etc., la ville est en perpétuel mouvement.

Du côté de Perpignan Nord, de nombreux beaux projets sont en cours, le réaménagement des berges de la Têt, de l’avenue Torcatis, du pont et de l’avenue Joffre…Toutes ces réhabilitations viennent contribuer au développement du secteur et au cadre de vie, mais aussi optimiser le confort et le « bien-vivre » de tous.

Plus au Sud, des quartiers dynamiques tels que le Moulin à Vent, porte d’Espagne, Catalunya, la Lunette, etc., ne cessent de se développer, notamment au niveau des structures de proximité. Qu’il s’agisse de culture, sports ou loisirs, de nombreux équipements ont été construits pour contribuer à l’épanouissement du secteur.

A l’Est, des zones d’urbanisation se développent, notamment au Mas Saint-Pierre, chemin de la Roseraie ou encore au Mas Llaro, pourtant, nous continuons à mettre en place de nombreuses actions de préservation des parcs et espaces naturels, particulièrement nombreux dans le secteur, mais aussi des territoires ruraux, comme les jardins Saint-Jacques par exemple.

Enfin, à l’Ouest, le paysage urbain se modifie peu à peu, révélant la qualité patrimoniale des quartiers - tel que celui de la Gare avec ses immeubles remarquables, ou de Saint Assiscle et ses espaces naturels - sans oublier le renouveau de certains secteurs à l’image de Mailloles et Saint Martin ou encore le Parc Ducup. Restera le secteur Pascot pour lequel nous programmons de gros travaux dès l’an prochain.

Fière de son passé, de son histoire, de son identité, Perpignan est résolument tournée vers l’avenir. Nous croyons en la nécessité et l’efficacité d’une politique dynamique, de proximité, solidaire et d’ouverture. Ainsi, nous vous avions proposé un véritable projet de ville qui, bien plus qu’une promesse, se trouve être le fil conducteur de l’action que nous menons.

D’ici à 2020, nous continuerons à préparer l’avenir de notre ville ensemble, un avenir prospère car c’est avec la même énergie, la même disponibilité et le même enthousiasme que nous engageons Perpignan dans son évolution, avec vous et pour vous. Vous pouvez compter sur nous.

En 2014 Perpignan était la troisième ville la plus pauvre de France parmi les 100 plus grandes communes de métropole. Quelle est la situation aujourd’hui et quelles mesures ont été prises dans cette direction ?

Dans un contexte économique national contraint, les collectivités doivent faire face. Si l’Etat contraint donc les collectivités à maîtriser leurs dépenses de fonctionnement, Perpignan fait partie des premières à avoir signé avec ce dernier une convention qui limite la progression des dépenses réelles de fonctionnement à 2 M€ par an de 2018 à 2020, en continuité de ce qu’elle faisait déjà. Un objectif largement atteint.

Bien Nonobstant, afin d’engendrer des retombées économiques permettant de les réinjecter dans le budget de la collectivité, il est plus que jamais nécessaire de ne pas négliger les investissements, Perpignan fait d’ailleurs partie des villes où l’investissement est le plus élevé. C’est d’ailleurs la ligne de conduite que mon équipe et moi-même, avons choisi de mener depuis plusieurs années :

  • Maîtrise des dépenses de fonctionnement notamment par la maîtrise du coût de la masse salariale
  • Blocage de la fiscalité communale pour préserver le pouvoir d’achat des perpignanais.
  • Priorisation de l’investissement pour mettre en œuvre le projet de territoire.

Ainsi, sans augmenter les impôts, sans baisser l’investissement, comme l’ont fait d’autres grandes collectivités, et par une gestion rigoureuse de la dépense publique, Perpignan a su, dans ce contexte financier inédit, en rupture radicale avec le passé, maintenir des équilibres financiers sains tout en les améliorant considérablement. Plusieurs indicateurs témoignent de l’attractivité de notre territoire.

Une agglomération dynamique

Ainsi, la progression de la population - Perpignan a gagné 16 361 habitants en 16 ans - place l’agglomération de Perpignan parmi les 5 territoires les plus dynamiques de France. Une attractivité qu’il convient de développer, en partie grâce à l’investissement. Un important projet de territoire se met en place progressivement. Il doit permettre de repérer Perpignan en dotant la ville d’équipements de qualité dans tous les domaines de façon à attirer résidents, entreprises et touristes.

C’est pourquoi d’importants projets à l’image du Campus Mailly ou du musée d’art Hyacinthe Rigaud, dont les retombées économiques sont indéniables, ont été menés à bien. Perpignan est une ville ancrée dans le 21ème siècle, qui se développe. Elle dispose ainsi d’équipements sportifs de grande qualité, avec la construction d’un grand complexe multisport ; d’équipements culturels très fréquentés (Théâtre de l’Archipel, Conservatoire, Médiathèque) et elle enregistre une importante activité séminaire grâce au Palais des congrès et des expositions.

Mais ce sont également des investissements relatifs à la restauration de notre patrimoine, ou encore des actions de proximité. La Ville alloue régulièrement des moyens humains, matériels supplémentaires pour les tous les secteurs, et qui contribuent à la sécurité des perpignanais, la propreté de la Ville, ou encore l’éducation de nos enfants. Pour autant, malgré ces multiples investissements, le choix a été fait de ne pas augmenter la fiscalité afin de maintenir le pouvoir d’achat des Perpignanais.

En outre, La municipalité soutient le centre-ville au travers d’actions concrètes visant à animer et attirer touristes, étudiants et activités. Plusieurs actions ont été menées pour faire de Perpignan une destination touristique tout au long de l’année, notamment grâce à des animations regroupées сous la marque ombrelle culturelle « Perpignan en scènes » ; par ailleurs la municipalité a œuvré pour le maintien du Palais de justice en centre-ville.

Ainsi, le projet de territoire « Perpignan Destination » devient générateur de retombées économiques. C’est le résultat du cercle vertueux de l’investissement et de l’ambition de Perpignan pour rester attractive dans un contexte concurrentiel et économiquement difficile. Perpignan bénéficie d’une situation financière saine qui tend à s’améliorer d’années en années.

Des résultats obtenus grâce à une gestion rigoureuse mais sans que soit mis de côté pour autant les investissements nécessaires permettant à notre de ville de se hisser au rang de collectivités de poids au niveau régional et national.

Seconde partie de notre entretien avec Jean-Marc Pujol – dans une semaine. Vous apprendrez plus sur le développement stratégique de Perpignan, les relations chaleureuses avec la Catalogne et l'évaluation de ce qui a été achevé jusqu'à présent.

Abonnez-vous à notre bulletin afin de recevoir l'actualité des villes européennes.