Disponible en: Partager l'article

Une nouvelle école de la deuxième chance ouvre ses portes à Marseille

Inventés il y a une vingtaine d'années dans la ville française, ils ont pour objectif de réintégrer les jeunes dans le système éducatif
  • dimanche 20 octobre 2019 17h00
  • Author Aseniya Dimitrova
Medium 770770p1005ednmainimg 20190927 110907
Source: e2c-marseille.net

Marseille a inauguré le mois dernier une nouvelle Ecole de la deuxième chance. Situé dans le 9ème arrondissement de la ville française, c'est le second établissement de ce type.

La nouvelle E2C, comme on l'appelle couramment, a ouvert ses portes le 27 septembre de cette année et a attiré les jeunes des quartiers est (vallée sud et nord de Huveaune, districts sud de Mazargues) et du centre-ville. Il accueillera 400 stagiaires à pleine capacité.

Avec plus de 850 jeunes accueillis en 2018, la première Ecole de la deuxième chance a été confrontée à une augmentation du nombre de jeunes adultes en décrochage scolaire, ce qui a rendu nécessaire l'inauguration d'un deuxième établissement.

Le nouveau bâtiment de 1 500 m² était auparavant affilié à l'école primaire de La Pauline, puis affecté à l'Unité de protection de la ville de Marseille. Le nouveau site de Romain-Rolland et l'école existante du 15ème arrondissement ont ainsi été mis à la disposition de l'E2C par la Ville de Marseille.

Une innovation française dans l'éducation des jeunes en décrochage scolaire

L’Ecole de deuxième chance a pour mission d’assurer - par le biais d’une éducation tremplin en alternance et d’une pédagogie originale - l’insertion de jeunes adultes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification et qui ne sont pas en emploi ou en formation.

Créée à Marseille à la fin du XXème siècle, la première école de ce type est devenue un modèle de référence pour tout un réseau de 130 sites en France. L'année dernière, l'E2C Marseille a fêté ses 20 ans. Avec sa pédagogie originale, l’établissement s’implique plus que jamais dans la lutte contre le décrochage scolaire, devenu une priorité nationale et un enjeu européen étant donné qu’un jeune européen sur cinq est touché par le phénomène.

Abonnez-vous à notre bulletin afin de recevoir l'actualité des villes européennes.