image

A girl paying for her meal

Les étudiants français peuvent désormais béneficier de repas à un euro

Les étudiants français peuvent désormais béneficier de repas à un euro

Ainsi que des chèques d'assistance psychologique

Depuis le 25 janvier, tous les étudiants français peuvent acheter un repas complet pour un euro seulement. L'offre est valable sans égard aux droits de l'étudiant à une bourse et peut être réclamée dans chaque café ou restaurant universitaire faisant partie du réseau Crous.

La mesure s'inscrit dans le contexte de la pandémie de coronavirus et vise à lutter contre la précarité parmi les jeunes, particulièrement touchés par la crise sanitaire.

Atténuer les effets sociaux du Covid-19 sur les jeunes

Dès le dernier lundi de janvier, chaque étudiant français, désireux de bénéficier d'un repas à prix modeste, peut le faire deux fois par jour. Pour le montant de 1 euro, les étudiants recevront un repas de trois plats, composé d'une entrée, d'un plat à réchauffer, d'un dessert et d'un fruit de leur choix.

Les deux repas peuvent être achetés ensemble ou séparément dans l'un des quelque 400 établissements de restauration du Crous actuellement ouverts. La seule condition est que l'étudiant présente son compte Izly au comptoir. En raison des restrictions sanitaires en place, les repas peuvent toutefois être uniquement à emporter.

Avant l'ajustement, le prix d'un repas au Crous était de 3,30 euros, soit plus de trois fois plus cher. Cette mesure s’inscrit donc dans les efforts nationaux pour lutter contre les effets sociaux et économiques de la pandémie.

En septembre, avant la rentrée scolaire, l'Etat français a mis à disposition un repas par jour à pour chaque étudiant ayant droit à une bourse. Le 21 janvier 2021, le président Emmanuel Macron a annoncé l'extension de l'offre à tous les étudiants, y compris internationaux, et a relevé la limite à deux repas par jour.

Le président a en outre annoncé la création d'un chèque-psy permettant aux étudiants de consulter un psychologue et de recevoir des soins, si besoin.

Les mesures s'adressent à quelque 2,7 millions d'étudiants français qui ne sont toujours pas autorisés à suivre des cours en présentiel. Cependant, on s'attend à ce qu'en février le régime soit légèrement assoupli et qu'il soit possible d'aller à l'université une fois par semaine.

TheMayor.EU stands against fake news and disinformation. If you encounter such texts and materials online, contact us at info@themayor.eu

Newsletter

Back

Growing City

All

Smart City

All

Green City

All

Social City

All

New European Bauhaus

All

Interviews

All

ECP 2021 Winner TheMayorEU

Latest